Château de Neuschwanstein, Schwangau

Château de Neuschwanstein, Schwangau
Château de Neuschwanstein, Schwangau
Château de Neuschwanstein, Schwangau

Château de Neuschwanstein, Schwangau

Une mise en scène féérique


Le château de conte de fées des Allemands –célèbre dans le monde entier : le château de Neuschwanstein en Bavière est l’œuvre architecturale inachevée du roi Louis II de Bavière. Le refuge de cet inventeur et bâtisseur ombrageux est aujourd’hui un véritable pôle d’attraction. Chaque année, en moyenne 1,5 millions de visiteurs succombent à la fascination, et jusqu’à 10 000 personnes par jour pénètrent dans cet univers féérique. Certes non pensé comme un édifice de représentation dédié à la démonstration du pouvoir et néanmoins déjà à plusieurs kilomètres de distance, un monument à couper le souffle : dans l’obscurité, la lumière utilisée de manière habile et sensible rend hommage au monument allemand le plus célèbre.

Le château et monument le plus célèbre d’Allemagne est un objet de fascination et une source d’inspiration pour les personnes du monde entier. Les nouvelles solutions d’éclairage mettent en valeur les nombreux détails architecturaux une fois la nuit venue.

Le château de Neuschwanstein laisse une impression unique aux visiteurs : Il invite à découvrir une foule de détails inspirés de différentes cultures et périodes de construction.Avec son bureau d’études l'éclairagiste Walter Bamberger a créé et mis en œuvre le nouveau concept d’éclairage autour du château de conte de fées. Pour ce faire, il s’est intéressé en profondeur au bâtisseur en la personne du roi Louis II de Bavière et à l’histoire de la construction. « La finesse et la richesse des détails de l’architecture fascinent tout en constituant un défi », affirme Bamberger. « Les mettre en valeur de façon à ce que leur effet soit toujours visible à plusieurs kilomètres de distance était le grand défi à relever »

Lorsque l’ancien éclairage extérieur des années 1980 (« qui ne faisait qu’éclairer ! ») a dû être remplacé par un éclairage LED moderne, écoénergétique et respectueux des insectes, l’administration bavaroise des châteaux a refusé en dernier lieu deux concepts d’éclairage déjà existants – et recommanda à la place le bureau de Walter Bamberger à la municipalité de tutelle, Schwangau. Le spécialiste des mises en scène lumineuses particulières ne s’était montré satisfait qu'au deuxième coup d’essai de la présentation qui devait se « démarquer profondément d’une simple illumination ordinaire ».

La conception du bureau d'études remporta un vif succès auprès des administrateurs du bijou architectural. La recette Bamberger : Plutôt exagérer l’effet clair-obscur et mettre en valeur les détails comme si Neuschwanstein était nappé d’un glaçage raffiné. « Il faut s’imprégner de la philosophie de ce château qui n’a jamais été vraiment achevé. »Une tour qui rappelle un minaret et l’enthousiasme du roi Louis II de Bavière pour la culture ottomane participent à l’interaction visuelle entre les éléments médiévaux du château et l’apparence d’une tour de guet romaine.

Walter Bamberger décrit son projet d'étude sur la mise en scène lumineuse du Château de Neuschwanstein en ces termes : « Rechercher les éléments architecturaux et les faire ressortir de la façade ! » La nuit, des effets d’ombre ciblés font toujours apparaître le côté plastique du château même à une grande distance. « Pour chacune des situations de cette architecture conçue par le roi Louis en personne, nous avons recherché des luminaires avec une répartition lumineuse et une puissance adéquates », explique Walter Bamberger. « Nous avons également découpé la lumière en éléments individuels. »

En termes de création de profondeur et variation des flux lumineux, les projecteurs BEGA ont offert le niveau de mise en œuvre idéal. « Nous jouons déjà beaucoup avec le portfolio BEGA et l’avons considérablement mixé pour la mise en scène nocturne du château », déclare Walter Bamberger. Onze projecteurs compacts différents, puissants et ultra-puissants assurent la mise en valeur du Château de Neuschwanstein à grande distance. La disponibilité de chaque projecteur avec des répartitions lumineuses et des flux lumineux différents a permis une réalisation sur mesure du concept de Walter Bamberger pour le château de renommée mondiale.

Mettre en valeur les caractéristiques uniques dans leur ensemble n’était pas le seul défi de taille. Walter Bamberger a expérimenté de nuit avec une mise en scène finale unique : « Il ne s’agit pas de diffuser simplement de la lumière », explique l’ingénieur. Juste avant 23 heures, le spectateur se voit offrir un spectacle au cours duquel les éléments centraux du château sont confiés à l’obscurité de la nuit. L’intensité de l’éclairage est réduite délicatement jusqu’à sa complète extinction. « Ensuite, vues à grande distance, seules les deux tours dominantes se profilent, nous donnant l’illusion qu’il y aurait deux châteaux. Ce sont là des images incomparables » souligne Walter Bamberger. Puis, quelques scènes d’éclairage s’enchaînent avant que le Château de Neuschwanstein plonge enfin dans le sommeil.

Au-dessus de tout cela plane le mythe d’un chef-d’œuvre du 19 e siècle. Walter Bamberger met en avant la fascination de Neuschwanstein : « Pouvoir travailler sur un édifice d’une telle renommée, c’est quelque chose de spécial et nous en sommes fiers. »

Concepteur éclairagiste
Walter Bamberger

Partager

Luminaires utilisés