a été ajouté à la fiche projet.
×

Lumière et éclairage

Lumière et éclairage

Un jardin bien entretenu fait partie des lieux de vie, voire même constitue le cœur du foyer. Un bon éclairage dans les jardins privés réunit la pièce de vie et le jardin. Il est conseillé ici de créer des îlots - par exemple un éclairage autonome de plans d’eau, de massifs, de groupes d’arbres ou de sculptures. Idéalement la couleur de lumière est ici de 3000 K ou moins. Pour répondre à tout moment à chaque besoin, l’éclairage du jardin doit être commutable de diverses façons. Nous privilégions les luminaires à intensité variable pour un éclairage d’ambiance sur mesure.

De plus des luminaires mobiles conviennent particulièrement bien aux jardins privés pour adapter l’éclairage en fonction de la végétation. Il est ainsi possible de réaliser aussi bien des modifications mineures que des aménagements saisonniers. En matière de réhabilitation, les systèmes mobiles s’intègrent particulièrement facilement à l’existant.

Afin de mettre en valeur le jardin privé également dans l’obscurité, nous travaillons en combinant luminaires à diffusion libre, à éclairage dirigé et à éclairage défilé.


 

L’éclairage structure le jardin

Trois zones à luminosité personnalisée définissent l’espace.

Des luminaires à diffusion libre sont associés à un certain éblouissement et ne conviennent que sous certaines conditions limitées à l’éclairage d’un jardin. Ils s’avèrent cependant extrêmement efficaces pour baliser des accès à une cour ou pour éclairer entrée de maisons, parkings et allées de parc. Pour minimiser l’éblouissement, il est conseillé d’utiliser des luminaires équipés de verres opales les plus grands possible. L’éclairage à diffusion libre permet de bien reconnaître les visages. Les luminaires défilés, la plupart du temps sous forme de balises ou d’appliques contre un mur ou une maison, sont polyvalents et conviennent idéalement pour éclairer les allées, bordures de parterres et limites de propriété.

Les luminaires à éclairage dirigé tels que projecteurs, luminaires encastrés dans le sol, projecteurs extensifs, spots ou balises conviennent à un éclairage ponctuel, qui confère au jardin profondeur et contours poétiques. L’utilisation ciblée de diverses luminances facilite la perception des distances. La subdivision du terrain en éclairages de premier plan, central et d’arrière-plan, permet d’obtenir un effet en coulisse accueillant et romantique.
Plus la distance est grande par rapport à la maison, plus la puissance des luminaires doit être élevée.

  • Sliderde.espirit.firstspirit.client.access.editor.lists.CatalogImpl$ValidCard
  • Sliderde.espirit.firstspirit.client.access.editor.lists.CatalogImpl$ValidCard
  • Sliderde.espirit.firstspirit.client.access.editor.lists.CatalogImpl$ValidCard
  • L’éclairage en arrière-plan du jardin
    L’extrémité du terrain est éclairée et forme une limite nette. En plus des luminaires encastrés dans le sol qui éclairent la haie, l’éclairage de la partie arrière de l’allée est assuré par des balises. L’éclairage de la limite du terrain confère un sentiment de sécurité.

  • Complément par l’éclairage au milieu du jardin
    La partie centrale du jardin est dotée de sièges. L’éclairage est réalisé par un projecteur encastré dans le sol et par un projecteur situé dans l’arbre. L’intensité lumineuse / la luminance est ici légèrement inférieure à l’éclairage d’arrière-plan.

  • Éclairage complet du parc
    Au premier plan, les effets de lumière sont comparativement plus faibles que ceux qui illuminent par exemple les arbres, arbustes et fontaines. Les arbres sont baignés d’une imposante lumière. Tout le scénario est sans éblouissement.



 

Éclairage d’un arbre

Trois scènes illustrent de façon exemplaire l’éclairage d’un arbre isolé.

  • Sliderde.espirit.firstspirit.client.access.editor.lists.CatalogImpl$ValidCard
  • Sliderde.espirit.firstspirit.client.access.editor.lists.CatalogImpl$ValidCard
  • Sliderde.espirit.firstspirit.client.access.editor.lists.CatalogImpl$ValidCard
  • L’éclairage d’un arbre depuis l’avant le rend plus dense. Plus les projecteurs sont éloignés de l’arbre, plus celui-ci paraît dense. Ce type d’éclairage élimine tout risque d’éblouissement de l’observateur. Des projecteurs ou des luminaires encastrés dans le sol peuvent être utilisés.

  • Si seule la frondaison de l’arbre doit être éclairée, il est judicieux de placer deux projecteurs encastrés dans le sol derrière le tronc, en partant de la position de l’observateur. Cet éclairage est dit extensif. Il faut veiller à ne pas éblouir l’observateur. Idéalement des projecteurs encastrés dans le sol avec une répartition lumineuse asymétrique extensive ou réglable seront privilégiés.

  • La scène 3 montre l’éclairage de l’arbre par un projecteur, juste devant le tronc. L’éclairage de ce luminaire est très intensif et longe le tronc. En pareil cas il est déconseillé d’utiliser des flux lumineux trop élevés au risque de provoquer une surexposition ponctuelle à proximité des luminaires. Si, en fonction des allées, l’arbre peut être vu sur plusieurs faces, nous conseillons d’utiliser plusieurs projecteurs avec une répartition lumineuse très intensive autour du tronc. De plus deux projecteurs réglables encastrés dans le sol seront placés sur le côté de l’arbre à 2 ou 3 m de distance. Cet éclairage extensif est dirigé vers la frondaison de l’arbre. L’aspect global de l’éclairage est harmonieux et homogène.