Lumière et éclairage

Lumière et éclairage

Lumière et éclairage


 

Giratoire


Les carrefours giratoires constituent des zones de conflit typiques en matière d’éclairage de rues selon la norme DIN EN 13 201. Le giratoire doit être éclairé, même si les rues qui le desservent le sont également. Un éclairement de 20 lx sur la chaussée du giratoire sans passage piétons correspond à un bon éclairage. Sur les voies d’accès, le niveau d’éclairage doit être augmenté par rapport à la vitesse autorisée, progressivement de 5 lx à 20 lx. Les transitions doivent s’effectuer en douceur, pour limiter le plus possible le contraste et permettre à l’œil humain de s’adapter rapidement. Une couleur de lumière légèrement différente de celle de l’éclairage de la rue augmente encore le niveau de vigilance.
 

Luminaires utilisés

 
 
 


L’éclairage d’un passage piétons sur le giratoire est soumis à la norme DIN 67 523. La bonne perception du piéton sur le passage et sur les zones d’attente attenantes est aussi un élément important. À cet effet un éclairement vertical moyen de Ēv = 30 lx est utilisé. Evmin s’élève ici à 4 lx. Les passages piétons et les zones d’attente doivent être éclairés dans le sens de la marche. 100 m devant et derrière le passage piéton, la luminance doit s’élever à 0,3 cd/m2. À cette fin nous équipons d’optiques spéciales les luminaires de voirie 99595. Si un éclairage de classe M 2 (1,5 cd/m2 ou 20 lx) est prévu dans la rue avant et après le passage piéton sur une longueur minimale de 50 m, un éclairage supplémentaire n’est pas nécessaire.
 

Luminaires utilisés