a été ajouté à la fiche projet.
×

Lumière et éclairage

Lumière et éclairage

Les luminances sont comparées à l’aide de trois exemples concrets. Nous avons retenu un établissement historique recevant du public, un hall de gare et un commerce d’accessoires haut de gamme dans une zone piétonne. Dans la description de l’éclairage, nous partons de la plus petite luminance et la définissons comme « 1 ». Toutes les autres valeurs sont ensuite calculées de sorte à illustrer la proportionnalité entre les luminances.


Vue d’ensemble     Dégagement     Gare     Commerce


 

Plusieurs répartitions de luminance possibles sont illustrées à l’aide des exemples présentés. Depuis les zones les plus sombres jusqu’aux plus claires, les contrastes peuvent parfois être extrêmement forts. En conséquence, l’éclairage est ressenti comme agréable. Pourquoi ?

Parvis d’un établissement historique recevant du public
Dans l’établissement historique recevant du public (exemple 1), l’entrée représente le point le plus éclairé. La luminance y augmente progressivement pour le visiteur. L’ensemble de la situation peut être saisi d’un seul regard. Ces facteurs confèrent un sentiment de sécurité. Les données spatiales sont à taille humaine et clairement structurées par l’éclairage. L’augmentation des luminances balise le chemin vers l’évènement. Les visiteurs peuvent s’orienter facilement et se sentent à l’aise.

Afficher l’exemple


Gare
Dans la gare (Exemple 2), des transitions douces entre les luminances sont importants. De nombreux voyageurs sont pressés. Les informations sur les liaisons ferroviaires sont au premier plan. Des éclairages très contrastés pourraient s’avérer gênants. Ici, on a très largement renoncé à de forts contrastes dans l’éclairage. De légères inflexions de certaines zones par augmentation de la luminance ont été utilisées au guichet d’informations et dans les galeries marchandes. Dans l’ensemble, l’éclairage de la gare est homogène et transmet un calme visuel. L’œil ne doit fournir quasiment aucun travail d’adaptation.

Afficher l’exemple


Commerce d’accessoires haut de gamme dans une zone piétonne
Au contraire, l’éclairage dans la seule boutique (exemple 3) est différencié et accentué. De forts contrastes dirigent l’attention directement sur la présentation de produits. Malgré cette différence d’intensité lumineuse les clients ressentent cet éclairage comme agréable. Ici aussi, toute la situation peut être appréhendée rapidement.

Afficher l’exemple




Dans le champ visuel humain, de forts contrastes apparaissent entre le clair et le sombre. Si les yeux étaient exposés en alternance à des contrastes de cette importance, le travail d’adaptation serait immense. Si les yeux étaient exposés en alternance à de tels contrastes, leur travail d’adaptation serait immense. Si un éclairage est perceptible d’un seul regard, les écarts dans les luminances peuvent être judicieusement utilisés. Ici un arc de tension est construit par l’éclairage et les personnes peuvent être guidées et accompagnées.

Si une pièce bénéficie d’une luminance homogène donnée et que ses dimensions remplissent l’intégralité du champ visuel d’une personne, la transition vers une zone plus fortement ou plus faiblement éclairée ne doit être que progressive. Ainsi l’œil peut s’accommoder à une luminosité changeante sans se fatiguer. Ici des écarts entre des luminances sensiblement différentes provoqueraient un éblouissement et une fatigue rapide. Un bon scénario d’éclairage contribue significativement à notre bien-être et entraîne souvent des succès commerciaux. Enfin, le concepteur de l’éclairage doit décider sur place quel est l’éclairage judicieux dans chaque situation.


Vue d’ensemble     Dégagement     Gare     Commerce