a été ajouté à la fiche projet.
×

Lumière et éclairage

Lumière et éclairage

  • Flux lumineux

    Le flux lumineux définit la lumière totale émise par une source lumineuse dans toutes les directions.

    Symbole d’unité : φ
    Unité : Lumens
    Symbole : lm

  • Angle solide

    L’angle solide est une grandeur géométrique servant à décrire un segment spatial à l’intérieur d’une sphère. Il décrit le rapport entre une zone de la surface de la sphère et le carré du rayon sphérique.

    Symbole d’unité : Ω
    Unité : stéradian
    Symbole : sr

    A : surface éclairée (calotte sphérique) en m2
    r : Distance entre la source lumineuse et la surface à éclairer (rayon sphérique) en m.

  • Intensité lumineuse

    L’intensité lumineuse exprime le rapport entre le flux lumineux et un angle solide déterminé. L’intensité lumineuse est une mesure de diffusion de la lumière d’une source lumineuse dans une direction donnée.

    Symbole d’unité : I
    Unité : candela
    Symbole : cd

  • Éclairement

    L’éclairement est une mesure de l’éclairage d’une surface. Il définit le rapport du flux lumineux projeté sur une surface par rapport à la taille de cette surface.

    Symbole d’unité : E
    Unité : lux
    Symbole : lx

  • Luminance

    La luminance est une mesure de la sensation de luminosité provoquée dans l’œil humain par une surface luminescente ou éclairée. On obtient la valeur de luminance en divisant l’intensité lumineuse par l’aire de la surface sur la perpendiculaire à la direction d’observation.

    Symbole d’unité : L
    Unité : candela par m2
    Symbole : cd/m2

  • Rendement lumineux

    Le rendement lumineux d’une source lumineuse est le rapport entre le flux lumineux émis par cette source lumineuse et la puissance électrique P absorbée par la source, c’est-à-dire la quantité de flux lumineux émis par une source lumineuse par watt de puissance électrique absorbée.

    Symbole d’unité : η
    Unité : lumens par watt
    Symbole : lm/W

 
 
 

Calcul rapide

Le nombre de luminaires en intérieur et en extérieur peut être défini par des calculs approximatifs simples.

La valeur de référence de hauteur de plafond est fixée entre 3 et 6 m pour l’intérieur. Plus la pièce est haute, plus le nombre de luminaires nécessaires augmente pour atteindre l’éclairement moyen souhaité.

Pour l’extérieur, les hauteurs de feu sont comprises entre 4 et 6 m. Les éclairements recherchés en règle général, sont si faibles (quelque 10 lx), que les différences de hauteur de feu au sein de la plage définie sont de l’ordre de 1 à 2 lx. Cette différence n’est pas perceptible à l’œil nu.

La taille de la surface et les éclairements requis sont la plupart du temps des composantes fixes de la conception d’un éclairage. Il faut définir le flux lumineux total φtot, permettant de déterminer les luminaires requis et leur nombre.

Le flux lumineux total déterminé φtot est divisé par le flux lumineux φ d’un luminaire donné et indique le nombre théorique de luminaires.

Ce résultat n’a plus qu’a être divisé par le facteur de maintenance WF du luminaire (défini à 0,8).

Il en résulte une quantité approximative du nombre de luminaires nécessaires.

Formule :

 
n = Nombre de luminaires
E = Éclairement moyen
A = Surface
φ = Flux lumineux du luminaire
φtot = Flux lumineux total
MF = Facteur de maintenance, défini à 0,8


Extérieur
Intérieur