a été ajouté à la fiche projet.
×

Lumière et éclairage

Lumière et éclairage

Les normes DIN et EN faisant foi sont publiées par la maison d’édition Beuth Verlag, Berlin.


  • Normes d’éclairage fondamentales

    DIN EN 12665
    « Lumière et éclairage - Termes de base et critères pour la spécification des exigences en éclairage »

    DIN EN 13032-2
    « Lumière et éclairage – Mesure et présentation des caractéristiques photométriques des lampes et luminaires – Partie 2 : présentation des données utilisées dans les lieux de travail intérieurs et extérieurs »

    DIN EN 13032-3
    « Lumière et éclairage - Mesure et présentation des données photométriques des lampes et des luminaires - Partie 3 : présentation des données pour l’éclairage de sécurité des lieux de travail »

    DIN EN 13032-4
    « Lumière et éclairage - Mesure et présentation des données photométriques des lampes et des luminaires – Partie 4 : Lampes, modules et luminaires à LED

    DIN EN 18 38
    « Technique d’éclairage appliquée : éclairage de secours »

    DIN EN 60529
    « Indices de protection procurés par les boîtiers (code IP) »

    DIN EN 60598-1
    « Luminaires – Partie 1 – Exigences générales et essais »

    DIN VDE 0100
    « Installations électriques basse tension »

  • Normes pour l’extérieur

    DIN EN 12193
    « Lumière et éclairage - Éclairage des installations sportives »

    DIN EN 12464-2
    « Lumière et éclairage - Éclairage des lieux de travail,
    Partie 2 : lieux de travail extérieurs »

    DIN EN 13201
    « Éclairage public »

    DIN EN 67523
    « Éclairage des passages protégés pour piétons avec éclairage complémentaire »

    DIN EN 67524
    « Éclairage des tunnels routiers et des passages souterrains »

    ASR A3.4
    « Réglementations techniques pour les lieux de travail »

  • Normes pour l’intérieur

    DIN 5034
    « Lumière du jour à l’intérieur »

    DIN 5034
    « Éclairage par la lumière artificielle »

    DIN EN 12193
    « Lumière et éclairage - Éclairage des installations sportives »

    DIN EN 12464-1
    « Lumière et éclairage - Éclairage des lieux de travail,
    Partie 1 : Lieux de travail à l’intérieur »

    DIN EN 15193
    « Evaluation énergétique des bâtiments – Exigences énergétiques pour l’éclairage »

    Règles Professionnelles BGR 131
    « Éclairage naturel et artificiel des lieux de travail »

    ASR A3.4
    « Réglementations techniques pour les lieux de travail »




DIN EN 12464-2 · Lieux de travail extérieurs

« Lumière et éclairage - Éclairage des lieux de travail - Partie 2 »

Nature de la plage visuelle ou de l’activité

Ē [lx] U0 GRL Ra


Zones de circulation générales des lieux de travail extérieurs
Trottoirs, exclusivement pour piétons 5 0,25 50
Surfaces de circulation pour véhicules lents (10 km/h maximum) 10 0,40 50
Circulation routière régulière (40 km/h maximum), passages piétons 20 0,40 45
Sites de chargement et déchargement, aires de retournement 50 0,40 50


Installations industrielles et entrepôts
Manipulation brève de gros composants et matières premières, chargement et déchargement de marchandises encombrantes. 20 0,25 50 20
Manipulation permanente de gros composants et matières premières, chargement et déchargement de fret, rayons d’actions des grues, plateformes ouvertes. 50 0,40 50 20
Lecture d’inscriptions, plateformes de chargement couvertes, utilisation d’outils 100 0,60 45 40
Travaux électriques, mécaniques et d’inspection exigeants 200 0,50 45 60


Zones ferroviaire pour chemins de fer vicinaux, tramways, mini-trains, métros
Voies ferrées dans les zones de trafic de voyageurs, voies de garage 10 0,25 50 20
Trottoirs 20 0,40 50 20
Tunnel d’accès 50 0,40 50 20
Escaliers dans des gares de petite à moyenne taille 50 0,40 45 40
Escaliers dans de grandes gares 100 0,50 45 40
Quais non couverts, trafic régional ou national 15 0,25 50 20
Quais non couverts, trafic international 50 0,40 45 20
Quais couverts, trafic régional ou international avec faible fréquentation 50 0,40 45 40
Quais couverts, trafic à longue distance 100 0,50 45 40


Parkings
Circulation peu intense
Parkings de magasins, maisons mitoyennes,
immeubles d’habitation, zones de stationnement pour vélos
5 0,25 55
Circulation moyenne
Parkings de grands magasins, immeubles de bureaux,
usines, établissements sportifs et salles polyvalentes
10 0,25 50
Circulation intense
Parkings d’écoles, églises,
grands centres commerciaux, grands centres sportifs et salles polyvalentes
20 0,25 50



DIN EN 12464-1 · Lieux de travail intérieurs

« Lumière et éclairage - Éclairage des lieux de travail - Partie 1 »

Type d’intérieur, de la tâche visuelle ou de l’activité

Ē [lx] UGRL U0

Bureaux
Travail de bureau 500 19 0,4
Salles de conférence 300 19 0,6
Comptoir d’accueil 300 22 0,6
Archives 200 25 0,4

Zones publiques
Halls d’entrée 100 22 0,4
Vestiaires 200 25 0,4
Salles d’attente 200 22 0,4
Caisses et guichets 300 22 0,6

Locaux de service
Cafétéria 200 22 0,4
Cuisines 500 22 0,6
Locaux de pause 100 22 0,4
Vestiaires et sanitaires, toilettes, salles de bains 200 25 0,4
Locaux courrier, centrales téléphoniques 500 19 0,6
Entrepôts ( Ē = 200 lx, si occupé en permanence) 100 25 0,4
Zones de conditionnement et d’expédition 300 25 0,6

Zones de circulation et zones générales
Aires de circulation et couloirs 100 28 0,4
Escaliers 100 25 0,4
Escalators, trottoirs roulants 100 25 0,4
Guichets, halls de gare 200 28 0,5
Quais fermés (nombre réduit de personnes) 100 0,4
Quais fermés (grand nombre de personnes) 200 0,5
Ascenseurs (devant l’ascenseur Emin = 200 lx) 100 25 0,4
Quais et zones de chargement 150 25 0,4



Parkings publics

Nature de la plage visuelle ou de l’activité

Ē [lx] UGRL U0
Allées 75 25 0,4
Zones de stationnement et de remisage 75 25 0,4
Entrées et sorties durant la nuit 75 25 0,4
Entrées et sorties durant la journée 300 25 0,4
Interrupteur 300 25 0,6



Éclairage public selon DIN EN 13201

Valeurs photométriques des voies de circulation selon les classes d’éclairage ME et CE

Classe

L [cd/m2] U0 Ul TI SR Classe Ē [lx] U0
ME 1 2 0,4 0,7 10 0,5 CE1 30 0,4
ME 2 1,5 0,4 0,7 10 0,5 CE2 20 0,4
ME 3a 1 0,4 0,7 15 0,5 CE3 15 0,4
ME 3b 1 0,4 0,6 15 0,5
ME 3c 1 0,4 0,5 15 0,5
ME 4a 0,75 0,4 0,6 15 0,5 CE4 10 0,4
ME 4b 0,75 0,4 0,5 15 0,5
ME 5 0,5 0,35 0,4 15 0,5 CE5 7,5 0,4
ME 6 0,3 0,35 0,4 15 0,5
  • Légende

    L
    Valeur minimale maintenue de la luminance moyenne sur la chaussée.

    Ē
    Valeur minimale maintenue de l’éclairement moyen sur la chaussée.

    U₀
    Uniformité générale, rapport entre la luminance la plus faible (ou éclairement) et la valeur moyenne à la surface de la chaussée.

    Ul
    Uniformité longitudinale, rapport entre la luminance la plus faible et la luminance la plus élevée sur la ligne médiane d’une voie de circulation.

    Tl
    Augmentation de la valeur de seuil, mesure de perte de visibilité d’un objet en raison d’un éblouissement physiologique par des luminaires trop clairs.

    SR
    Rapport de contiguïté (abords) pour améliorer l’orientation spatiale, afin que les zones adjacentes à la voie de circulation, dans la mesure où elles ne sont pas elles-mêmes éclairées, soient tout de même perceptibles.



DIN EN 13201-2

« Passages protégés pour piétons avec éclairage complémentaire »

La norme DIN EN 13201-2 traite en annexe des passages protégés pour piétons et renvoie parallèlement aux normes nationales propres à chaque pays. En Allemagne, il est impératif de respecter les directives sur l’installation et l’équipement de passages protégés pour piétons (R-FGU 2001) et la norme DIN 67523 « Éclairage des passages protégés pour piétons (article 293 du code de la route allemand StVo) avec éclairage complémentaire » : un éclairage fixe supplémentaire doit être installé quand l’éclairage existant de la voie de circulation n’est pas conforme aux valeurs normatives. Pour évaluer l’éclairage de manière homogène dans la zone de passages protégés pour piétons, on convient d’un champ d’évaluation rectangulaire.

• Sur l’axe médian, une valeur maintenue d’au moins 30 lx doit être atteinte sur des points prédéfinis à 1 m de hauteur (éclairement vertical moyen).

• La valeur de 4 lx (éclairement vertical minimum) doit impérativement ne pas être inférieure sur aucun des points d’évaluation définis dans le champ d’évaluation, ainsi que dans la zone d’attente à 1 m de distance de la rue.

L’éclairage doit éclairer le passage piétons et les zones d’attente adjacentes « dans quelque direction que ce soit » - un éclairage direct au-dessus de l’axe médian du passage piétons n’est pas autorisé. Une couleur de lumière différente de l’éclairage public général augmente l’attention. A l’inverse de l’éclairage public, l’éclairage des passages piétons doit être allumé dès que la nuit tombe, et le rester toute la nuit. 100 m avant et après le passage piétons, la luminance de la rue doit s’élever au moins à 0,3 cd/m². Le niveau de l’éclairage public existant doit, le cas échéant, être augmenté. L’installation d’éclairage pour piétons doit être commutable de façon autonome.



Éclairage public selon DIN EN 13201

pour zones piétonnes et cyclables selon les classes d’éclairage S et A

Éclairement horizontal (Eh)

Classe Éclairement moyen
Ēh [lx]
Éclairement minimum
Eh min [lx]
S1 15 5
S2 10 3
S3 7,5 1,5
S4 5 1
S5 3 0,6
S6 2 0,6
S7 Exigence indéfinie Exigence indéfinie

Éclairement hémisphérique (Ehs)

Classe Éclairement moyen
Ēhs [lx]
Uniformité générale
A1 5 0,15
A2 3 0,15
A3 2 0,15
A4 1,5 0,15
A5 1 0,15
A6 Exigence indéfinie Exigence indéfinie



Éclairage public selon DIN EN 13201

selon les classes d’éclairage ES et EV

Éclairement semi-cylindrique (Ehz) et vertical (Ev)

Classe Ehz [lx] Classe Ev [lx]
ES1 10 EV1 5
ES2 7,5 EV2 3
ES3 5 EV3 1,5
ES4 3 EV4 1
ES5 2 EV5 0,6
ES6 1,5 EV6
ES7 1
ES8 0,75
ES9 0,5



DIN EN 12193 · Installations sportives

La norme DIN EN 12193 Installations sportives définit sous forme de tableau pour chaque type de sport les exigences minimales photométriques. En dehors des données figurant dans les tableaux, la norme indique individuellement d’autres spécifications pour chaque type de sport : pour le rendu des couleurs des lampes et pour les surfaces de référence, auxquelles s’appliquent toutes les données du tableau. Par ailleurs, elle définit des points de trame pour les surfaces de référence, sur lesquels les points de calcul ou de mesure doivent porter.

Surfaces de référence
Les surfaces de référence assignées à chaque type de sport sont subdivisées en
Surface principale PA (Principal Area) et
Surface totale TA (Total Area)

Les prescriptions d’éclairement et leur uniformité s’appliquent principalement à la surface principale où se pratique le sport.
 

Trois classes d’éclairage

Le football de la classe A Juniors a besoin de moins de lumière que celui de l’équipe nationale. Pour les diverses exigences des sportifs et des spectateurs, la norme DIN EN 12193 a établi trois classes d’éclairage : Plus le niveau de compétition est élevé et plus les spectateurs sont éloignés de cette dernière, plus la classe d’éclairage doit être élevée.

Classe d’éclairage I
Compétitions et entraînements de haut niveau ; spectateurs : grande distance de vision

Classe d’éclairage II
Compétitions de niveau moyen, entraînements sportifs ; spectateurs : distance de vision moyenne

Classe d’éclairage III
Compétitions simples (la plupart du temps sans spectateurs), entraînement général, sport scolaire et de loisirs


en extérieur Classe Éclairement horizontal
Ēh [lx]
Eh, min / Ēh GR
Athlétisme I 500 0,7 50
II 200 0,5 55
III 100 0,5 55
Tennis I 500 0,7 50
II 300 0,7 50
III 200 0,6 55
Football I 500 0,7 50
II 200 0,6 50
III 75 0,5 55
Natation
en extérieur
I 500 0,7 50
II 300 0,7 50
III 200 0,5 55

Gymnases en général Classe Éclairement horizontal
Ēh [lx]
Eh, min / Ēh
Handball,
Basket-ball,
Volley-ball,
Football
I 750 0,7
II 500 0,7
III 200 0,5
Équitation I 500 0,7
II 300 0,6
III 200 0,5
Tennis I 750 0,7
II 500 0,7
III 300 0,5
Water-polo
Natation,
Plongeon
I 500 0,7
II 300 0,7
III 200 0,5


L’éclairage uniforme du gymnase est important pour disposer d’une bonne vue de l’ensemble du terrain de jeu. Il faut respecter les spécificités de chaque sport. Des valeurs maintenues générales de 200 lx et une uniformité de 0,5 sont impératives pour le sport scolaire avec entraînement.