Luminaires tête de mât et luminaires à fixation latérale

Répartition lumineuse asymétrique ou asymétrique-elliptique

Ces luminaires font partie d’un groupe caractérisé par une variété de puissances permettant de réaliser tous les projets d’éclairage dans les rues, places et autres zones urbaines. Ils sont disponibles en tant que luminaires tête de mât ou luminaires à fixation latérale. Deux répartitions lumineuses sont disponibles :

  • avec répartition lumineuse asymétrique pour un éclairage puissant de larges surfaces, des places et parkings ou
  • avec répartition lumineuse asymétrique-elliptique, particulièrement adaptée à l’éclairage des voies selon la norme EN 13201.

Luminaires tête de mât prêts à l’installation pour arrangement simple ou double et luminaires à fixation latérale pour mâts à crosse.

Données techniques

Indice de protection IP 66

Classe de protection II

BEGA Thermal Management®

Fonderie d’aluminium, aluminium et acier inoxydable

Technologie de revêtement BEGA Unidure®

Verre de sécurité trempé antireflet

Réflecteurs Miro® en aluminium pur à fort pouvoir réfléchissant

Luminaires en arrangement double et luminaires à fixation latérale :

Angle d’inclinaison réglable sur 0° ou 15°

ouverture sans outil

BEGA Ultimate Driver®
·
Pour pilotage DALI

Garantie de réapprovisionnement des modules LED pendant 20 ans

En raison des progrès techniques, le flux lumineux des luminaires indiqué dans les tableaux et leur puissance de raccordement sont sujets à modification. Pour chaque luminaire, les descriptifs techniques de notre site indiquent les valeurs actualisées ainsi que la durée de vie des LED et le flux lumineux pour chaque température de couleur.

Exemples d’aménagement

Giratoire
Les carrefours giratoires constituent des zones de conflit typiques en matière d’éclairage de rues selon la norme DIN EN 13 201. Le giratoire doit être éclairé, même si les rues qui le desservent le sont également. Un éclairement de 20 lx sur la chaussée du giratoire sans passage piétons correspond à un bon éclairage. Sur les voies d’accès, le niveau d’éclairage doit être augmenté par rapport à la vitesse autorisée, progressivement de 5 lx à 20 lx. Les transitions doivent s’effectuer en douceur, pour limiter le plus possible le contraste et permettre à l’œil humain de s’adapter rapidement. Une couleur de lumière légèrement différente de celle de l’éclairage de la rue augmente encore le niveau de vigilance.

Zone de chargement
Le bon éclairage d’une zone de chargement ou de manœuvre garantit la sécurité et le bon déroulement des processus de travail. En présence de plusieurs quais de chargement contigus dans le bâtiment, des luminaires sans éblouissement sont placés au-dessus des portes et entre celles-ci. Leur répartition lumineuse asymétrique-extensive produit un éclairement d’environ 50 lx. En complément, des luminaires d’orientation sont encastrés dans le mur à environ 50 cm au-dessus du sol pour faciliter les marches arrière. L’ensemble du site de l’entreprise est éclairé par des luminaires tête de mât sur mât de 8 m de hauteur, qui garantissent un niveau d’éclairage de base de 20 lx.

Parking
Un parking (32 x 50 m) avec une circulation moyenne le long d’un complexe de bureaux ou d’un entrepôt doit être éclairé à au moins 10 lx pour permettre de s’orienter facilement. Il est conseillé ici de baisser le niveau d’éclairage de nuit à 5 lx. Dès que des personnes ou des automobiles pénètrent sur le parking, l’éclairement est à nouveau relevé à 10lx. Des luminaires tête de mât avec réflecteurs de précision sont idéals pour l’éclairage des surfaces. Pour une hauteur de mât de 5 m et un espacement des luminaires de 21 m, trois luminaires tête de mât sur les deux longueurs du parking et trois luminaires tête de mât double de même type au centre de la surface utile, s’avèrent suffisants pour assurer une répartition lumineuse uniforme et l’éclairement requis.

Pont
Les ponts sont des repères architecturaux qui marquent durablement l’image d’une ville. L’éclairage de ponts revêt donc une importance particulière. L’accentuation de sa forme particulière rend l’ouvrage remarquable également dans l’obscurité et permet de l’identifier sans équivoque comme point d’orientation. Les projecteurs utilisés sont équipés de visières et de grilles pour prévenir toute lumière parasite indésirable et tout risque d’éblouissement. Dans notre exemple, l’allée qui longe le fleuve est éclairée par de longues appliques qui créent une ambiance lumineuse agréable. Parallèlement au pont éclairé, surgissent des éléments significatifs de l’architecture urbaine. Sur le trottoir, un éclairement de 20 lx est atteint.

Voie urbaine
Ici la sécurité de tous les usagers de la route est prioritaire. Le tracé de la rue doit être bien perceptible et les usagers doivent être visibles. Afin de garantir la sécurité de la circulation, la norme DIN EN 13 201 s’applique à l’éclairage des voies urbaines. À titre d’exemple prenons une chaussée de circulation routière à deux voies d’une largeur totale de 6 m (classe d’éclairage P3) et une piste cyclable/piétons de part et d’autre, d’une largeur de 2 m chacune. On utilise des luminaires tête de mât posés sur des mâts de 6 m de hauteur.

Leur répartition lumineuse est asymétrique-elliptique et couvre toute la largeur de la rue, soit 10 m. Des réflecteurs de précision permettent une répartition très homogène de l’éclairage sur la surface utile. L’espacement des luminaires est de 26 m. Il est conseillé ici de baisser le niveau d’éclairage de nuit.

Applications